Volleyball: Retour sur le séminaire des officiels techniques de la FECAVOLLEY

La fédération camerounaise de volley-ball a organisé un séminaire des officiels techniques  du 23 au 27 mai 2019 dans le but de recycler les arbitres qui exercent  déjà, de toiletter le répertoire des officiels ayant les capacités de diriger des rencontres internationales et surtout de pouvoir retenir deux officiels qui feront un stage  à l’international.

Plusieurs modules ont été dispensés par l’expert international et il en ressort que toutes ces connaissances ont été bien reçues par les apprenants tant sur le plan théorique que pratique. Le dit séminaire s’est achevé avec le test oral des différents apprenants tant chez les arbitres juniors, les arbitres régionaux et nationaux.

Assomo Thérèse 13 ans officiel junior

Pour cela, Assomo Thérèse 13 ans officiel junior nous dit ce qui l’amène dans ce séminaire et ce qu’elle a pu retenir :  » Quand je suis venue à ce séminaire, c’était pour accroître mes connaissances et j’ai appris à interpréter des règles que je connaissais pas et même les fautes. On m’a appris a corriger mes gestes, comment me comporter et me contrôler devant le public. Au cours de ce séminaire j’ai aussi appris les comportements d’un arbitre. » Les tests écrits comportaient ce qu’ils ont appris au cours des différents modules mais elle mentionne que l’oral tenu le dernier jour était un peu difficile.

Nous aussi nous en sommes repartis avec quelques enseignements comme une faute de rotation qui est dû au mauvais positionnement des joueurs sur le terrain et cela est signalé par le second arbitre, le placement des différents juges de ligne dont le premier se tient à la droite de l’arbitre central et le second est à côté de la ligne de service, le troisième est à la diagonale du premier arbitre juge, le quatrième à la diagonale du second arbitre. C’est avec beaucoup d’émotion qu’elle nous a dit qu’elle poursuivra dans ce corps des officiels et même aussi entant que joueuse.

Stéphane Angels Ekambi arbitre régional

Stéphane Angels Ekambi arbitre régional séminariste  tire les leçons :  » Je fais ma formation pour être arbitre national, ce stage nous permet de passer un cap de la régionale à la nationale. Tout s’est bien passé car nous avons été soumis  à toutes les situations tant théorique que pratique, cela nous a donné une meilleure expérience  de l’arbitrage  qu’avant. Nous allons faire des efforts afin d’évoluer et postuler pour devenir des internationaux. »

Monsieur Nsangou  arbitre national

Monsieur Nsangou  arbitre national fait un bref un bilan de ce séminaire: » Je suis venu ici dans le cadre  du recyclage parce qu’il y avait formation et recyclage des arbitres nationaux  dans la mesure où il faut actualiser le fichier national des arbitres. Les objectifs ont été atteints pour ce séminaire de formation  car c’est le premier séminaire  qui va dans ce sens de faire un fichier national des arbitres. Les experts  ont été là  et nous ont apporté  beaucoup  d’explications au niveau des règlements  et des situations de jeu. Ce qui nous permet  de faire face à certaines situations qu’on vivait avec les joueurs et les entraîneurs dont on avait des petites difficultés à prendre des décisions. » Plusieurs tiraillements entre joueurs, entraîneurs et arbitres seront désormais réduits et cela relèvera d’avantage le niveau de la discipline et par conséquent de la fédération.

Charles Kamdoum instructeur

Enfin Charles Kamdoum instructeur et expert fait le bilan :  » C’est un bilan positif  parce que nous avons travaillé rudement pendant cinq jours. Au terme de ce stage je suis satisfait parce que j’étais surpris des moyennes des arbitres régionaux donc ce qui reste à faire c’est beaucoup de pratique car l’arbitrage n’est seulement théorique.  » Comme plus – value, l’expert dit:  » Nous avons des documents qui sont plus explicites que les règlements et nous avons mis à la disposition des stagiaires ces documents et ces vidéogrammes   qui ont permis aux séminaristes de maîtriser certaines situations de jeu  qui sont des choses qu’ils n’ont jamais vu  par exemple en région, cela a permis d’entrer en profondeur, des explications et des situations de jeu pour lesquelles les arbitres ont toujours des  difficultés donc s’ils se trouvent en face de ces difficultés  ils pourront résoudre le problème sans aucun danger parce qu’il maîtrise le règlement. »  Les participants ont dit d’une vive voix merci à la fédération pour ce stage. Premier  du genre et qui dit merci en redemande.  L’instance faîtière du volleyball camerounais sait désormais que cette initiative doit être pérennisée.

Félix EYEBE © www.ahrjournalists.net

Crédits photos: Mbolo Cameroon